A 1h30 de Paris, dans le Loiret, sur un terrain arboré et naturel de près de 7 ha,
un moulin à eau restauré et son mécanisme du 17e s. et une ancienne maison de meunier
Briare, LOIRET centre-val-de-loire 45250 FR

Situation

La propriété se situe dans un bourg historique du centre Val de Loire, en limite des départements de l'Yonne et de la Nièvre. La gare, et ses liaisons vers Paris-Bercy, se trouve à un quart d'heure du moulin. Les commerces de première nécessité sont proches. Cette cité a la particularité de compter en son sein deux châteaux chargés d'histoire. L'un a été bâti dès 730 au moment des invasions arabes, acquis plus tard par Jacques Cœur. Le second a été édifié dès le 9ème siècle, remanié et achevé en 1604. Une église seigneuriale, de style roman du 10ème siècle, s'élève au centre du village.

Description

En retrait du bourg, un portail laisse entrevoir l'ancienne maison aux volets bleus du meunier. Sur un côté de l'entrée, une dépendance fait face à un grand terrain où se mêlent vieux arbres et verger. La maison est entourée de parterres de pelouses. Un chemin bien délimité descend vers le moulin et ses dépendances. Deux ponts, dont l'un surplombe la roue du moulin et son bief, sont munis de deux chasse-roues. L'un est en pierre, l'autre en bois. La rivière serpente autour des terres. Les champs au loin sont bordés par une forêt plantée essentiellement de chênes.

Le moulin

Il date du 17ème siècle et a fait l'objet d'une réhabilitation sérieuse. Les occupants font partie de l'Association de sauvegarde des moulins d'Ile de France depuis l'an 2000. Il est répertorié sur la carte de Cassini. La roue a été restaurée en 2003. Il est composé de deux bâtiments : un haut corps principal, qui s'élève sur deux niveaux sous combles, flanqué d'un long bâti, à un seul niveau sous combles. Les façades sont percées de plusieurs ouvertures protégées par des volets pleins en bois. Les dessus et encadrements des fenêtres sont en pierre pour certaines, et pour d'autres en briques. Les chaînages d'angle sont en pierre. Une corniche à doucine et talon parcourt la façade. Les toits à deux pans, en tuiles artisanales plates, sont percés de lucarnes maçonnées à fronton, en briques.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale distribue une salle à manger avec tomettes et poutres anciennes. Une cheminée à foyer ouvert la réchauffe. A sa suite, le mécanisme du moulin se dresse dans une vaste pièce. Il reste impressionnant par sa constitution en bois massif. L'ensemble repose sur un dallage en pierre de bourgogne. Un escalier droit mène à plusieurs chambres. De l'entrée, une porte ouvre sur une chambre au plafond à la française, un sol pavé des tomettes d'origine et un âtre en pierre à foyer ouvert. Quelques marches en pierre mènent à une cuisine équipée avec poutres apparentes, agrémentée de pans de bois et d'épis. Elle communique avec un cellier voûté qui, grâce à sa fraîcheur, peut faire office de cave, et une salle de bains très lumineuse.
Premier étage
Le palier distribue une première chambre, avec parquet à larges lattes, éclairée par deux fenêtres à petits carreaux qui laisse entrevoir les larges blocs de pierre qui les entourent, et une salle de douche avec toilettes indépendantes. Une épaisse poutre longe tout un pan de mur. Par ailleurs, dans la partie longère, une seconde pièce, mansardée, est mise en valeur grâce à sa charpente apparente et son dallage anciens. Cette grande pièce est divisée en deux par un ancien conduit de cheminée.
Deuxième étage
Dans le corps de logis, il est composé d'une chambre unique, dont la charpente, qui sort de l'ordinaire, est apparente.

Dépendance : une ancienne grange

Une bâtisse construite en pierre fait face au moulin. Cette ancienne grange s'élève sur deux niveaux. Le toit est couvert de tuiles. L'intérieur se compose de plusieurs pièces et leur poutraison est apparente.


Rez-de-chaussée
Une première pièce entièrement carrelée sert de salle de jeux. Elle se situe à l'extrémité du bâti. Deux autres pièces peuvent faire office de débarras. Un grand garage est à l'arrière de la grange.
Premier étage
Un escalier droit en bois permet d'accéder à une grande salle dite " musée du moulin " qui raconte l'histoire du bâti. Des cartes postales accrochées au mur racontent l'historique de la propriété. Une porte mène à un appartement aménagé pour recevoir des hôtes. La salle à manger est entièrement carrelée avec une cuisine américaine équipée. Elle est complétée de toilettes et d'une salle de douche. Un escalier monte vers une chambre en mezzanine.

La maison du meunier

Proche de l'entrée, elle est de plain pied sous combles. La façade est percée de plusieurs ouvertures avec contrevents constitués de planches à rainures à languettes assemblées et renforcées par des traverses doublées par des pentures encastrées. Les encadrements et les dessus de fenêtres en pierre blanche font ressortir la couleur bleue des volets. Un appentis est flanqué contre la maison. Son toit est de tuiles plates artisanales de la région, distinct de celui du logis qui est en ardoise. Un escalier en pierre aux larges marches accède à une vaste terrasse derrière la maison.


Rez-de-chaussée
Plusieurs entrées sont possibles. L'une d'elles permet d'arriver directement vers une salle à manger avec un foyer et insert en pierre et en briques. Les tomettes anciennes et la poutraison renforcent le caractère chaleureux et accueillant du logis. Une pièce, proche de la cuisine, a conservé ses éléments d'origine, notamment un ancien four à pain. Un escalier en bois mène directement au grenier. Une double porte en verre sépare le séjour du salon. Une bibliothèque a été aménagée sur un pan de mur. L'éclairage naturel met en relief la couleur brique des tomettes au sol avec toujours un plafond à la française. Une cheminée à foyer ouvert réchauffe la pièce. Une ouverture accède directement à la terrasse extérieure. Un couloir dessert deux chambres de taille généreuse et lumineuses. Elles ont toutes deux vue sur la nature environnante. Une salle de bains sépare ces deux pièces ainsi que des toilettes indépendantes. De la cuisine, l'escalier mène à un dégagement où se trouve actuellement un bureau, puis un grenier qui pourrait parfaitement être aménagé. Il est entièrement carrelé et dispose d'ouvertures importantes qui demandent à être rénovées.
Bâtiment de dépendances
Ce bâti s'élève sur deux niveaux : un garage surmonté d'un studio avec poêle à bois et point d'eau. L'ensemble a une surface d'environ 60 m². Il fait face à un terrain piscinable planté de noisetiers, de pruniers et de chênes. Une cave voûtée de près de 44 m² en terre battue est à l'arrière de la maison principale.
Le parc
La maison du meunier est entourée de plusieurs parterres de pelouse ponctuées d'un puits en pierre, de différentes essences d'arbres et de fleurs. Derrière la dépendance se trouve un ancien verger, avec pommiers, poiriers et noisetiers. Vers le moulin, le paysage est constitué de vastes terres avec meules de foin et vieux arbres, dont un chêne vieux de plus de 250 ans.

Ce que nous en pensons

La maison du meunier est indissociable du moulin. Ils se complètent et sont en harmonie avec un paysage bucolique, très vert, où les meules de foin jouent un rôle important dans le décor. Vincent van Gogh se serait réjouit de peindre un tel endroit. Le moulin reste en parfait état de fonctionnement grâce à un entretien fidèle et reflète un autre temps. Aujourd'hui, une production hydroélectrique est tout à fait envisageable. L'intérieur des deux maisons est resté authentique avec de nombreux éléments d'origine.
Quelques travaux de décoration sont cependant à prévoir pour remettre certaines pièces au goût du jour.

680 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 372099

Surface cadastrale 7 ha 12 a 24 ca
Surface du bâtiment principal 350 m2
Nombre de chambres 6
Surface des dépendances 288 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Autour de Saint-Fargeau


Isabelle Ponelle +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus